festival international
danses et continents noirs

TRANSMODERNITES – DROITS CULTURELS – DECOLONIALITES

Les danses urbaines sont liées à l’héritage de l’Afrique subsaharienne et de sa diaspora. Ses énergies, ses rythmes, son irrévérence, sa philosophie du corps et du mouvement, et souvent des formes sophistiquées de protestation sont présentes dans cette expression de la danse et en constituent une de ses raisons d’être. Sa présence est planétaire et constitue depuis plus d’un siècle la principale pratique corporelle des sociétés urbaines. Les histoires de ces danses sont intimement liées avec celles des migrant.e.s volontaires ou contraints qui systématiquement vont transfigurer leurs expériences et leurs territoires d’accueil ou de chute avec des gestes poétiques. Ces styles prolifiques, qui sont à la fois créatifs et récréatifs, se sont développés ces dernières années de façon fulgurante grâce aux réseaux sociaux.

Le festival se poursuit en collaboration avec Europhilsophie et Erasmus Mundus de l’université Toulouse 2, le Tactikollectif, le Laboratoire des Sciences Sociales du Politique (LaSSP, EA 4175), F2SMH – Université Toulouse 3, L’INSA Toulouse, Le festival AFRICLAP, le Centre Régional des Œuvres Universitaires et Scolaires de Toulouse, les Centres Culturels des Mazades, Altigone Saint-Orens, l’Espace Renan, le Rectorat de l’Académie de Toulouse et le Centre Chorégraphique James Carlès à Toulouse, ainsi que des restitutions des projets de transmission initiés par le Centre Chorégraphique James Carlès et son Junior Ballet Toulouse Occitanie dans les quartiers nord, comme ceux de la rive gauche.

Le Festival Danses & Continents Noirs est un travail constant, plein de dévouement, de professionnalisme et d’engagement humain ; plus de deux décennies d’exploration et d’innovation. L’engagement se poursuit avec la cohérence des lignes directrices qui a caractérisé le festival. Avec la danse et la transversalité dont elle est capable, avec son langage universel à même d’unifier, d’exprimer et d’ouvrir des dialogues aussi profonds qu’incarnés, nous allons relire la déclaration de Fribourg sur les droits culturels, à partir des concepts philosophiques et anthropologiques de transmodernité et décolonialité afin de mesurer les écarts entre la réalité et la théorie.

Nous avons le plaisir d’accueillir sur cette édition l’ancien footballeur international Djibril Cissé reconverti en DJ et illustre ambassadeur de l’Afro Dance, accompagné par le danseur-chorégraphe Boun ; la Compagnie Brahim Bouchelaghem qui présente un très émouvant solo en hip-hop à la mémoire de son père migrant d’Algérie. Dans la même thématique, retrouvez avec une autre esthétique la Compagnie Colegram de Tarek Aït Meddour, la nouvelle équipe de la Compagnie James Carlès Dance & Co, et enfin le Yogi Babacar Khane présentera ses travaux sur le yoga égyptien. Les Pr. Coovi Gomez, Pr. Lionel Arnaud, Pr. Jean-Christophe Goddard vont conduire deux conférences consacrées à la décolonialité et aux droits culturels.

Cette édition s’attachera à restituer les démarches propres aussi bien aux danses et musiques urbaines qu’aux autres arts et pensées de la scène contemporaine. Nous interrogerons la façon dont nous nous approprions les héritages de nos histoires sociales, politiques et culturelles et comment elles conditionnent nos regards sur les discriminations dans les arts et les pensées aujourd’hui.

Bon festival !

James Carlès & Jean-Christophe Goddard

Notre brochure est en ligne !

Nous
Rencontrer

51 bis Rue des Amidonniers,
31000 Toulouse, France

Du lundi au jeudi de 9h à 22h30
Vendredi de 9h à 21h30
Samedi de 10h à 18h

NOUS
CONTACTER

Une question ? Un projet ?
Contactez-nous…

notre
Équipe

Contacter directement
un membre de l’équipe.